REVELATION ET FOI

 

Cours présenté par : P. Wilbert GOBBO, m. afr,

Docteur en Théologie systématique et Docteur en Philosophie

Enseignant et Directeur des études à l’ICMA


Ce cours sur la théologie trinitaire est un composé de tentatives de réponses données au cours du temps sur la nature de Dieu trine (ontologie, immanence, transcendance). Qui est-il ? Est-il un « je » ou un « nous » ? Il s’agit de spéculer sur la manière dont Il est et est en relation avec la création. L’homme se saisit dans l’univers et se relie à la transcendance par la foi mais aussi une analyse systématique qui lui permet de conforter le croire et le concilier à notre statu d’homme.  C‘est à cet exercice qu’avant nous, d’éminents croyants, philosophes, théologiens et pères de l’Eglise se sont adonnés.  

Ainsi l’introduction générale de notre réflexion a-t-elle questionné sur la compréhension de Dieu trine et la méthode pour y parvenir avant d’ouvrir le débat sur le Dieu trine et la renaissance trinitaire (cours 1). Le premier chapitre a porté sur la représentation et la manifestation de Dieu Un et Trine dans l’Ancien et le Nouveau Testaments (cours 2). Le deuxième chapitre a présenté les considérations dogmatiques et les concepts clés des controverses sur la question trinitaire dans la tradition de l’Eglise (cours 3). Cette tradition ecclésiale a fortement impacté la réflexion contemporaine sur Dieu. Aussi le troisième chapitre a-t-il relevé différentes perceptions de la Sainte Trinité dans les contextes théologiques contemporains (cours 4). Somme toute, la foi de l’Eglise est confortée par ces réflexions systématiques qui saisissent la bonne volonté de Dieu trine qui se donne à l’homme et lui permet de prendre conscience de sa présence paternelle et son Amour infini à son égard.

 « Croire en la Trinité, c’est affirmer que Dieu est Amour : s’il est amour, il n’est pas solitaire, mais il n’est pas non plus divisé. Il faut donc, pour le nommer, utiliser à la fois le pluriel et le singulier, aucun de deux n’était capable de l’exprimer à lui tout seul. Dieu est tellement Amour qu’il fait trois, mais que ces trois ne font qu’un… La foi chrétienne croit que Dieu est capable d’engendrer sans pour autant se défaire ; de se donner sans pour autant s’appauvrir ; de se distribuer sans pour autant se casser. C’est parce qu’il se communique en lui-même qu’il est capable de se communiquer en dehors de lui à sa créature, du même Amour par lequel le Père engendre son Fils dans l’Esprit. En ce sens, ce qui fait « comprendre » la Trinité, c’est l’Eglise, elle aussi faite de pluralisme et d’unité (1 Co 12, 4-5 ; Ep 4, 1-6) ». L’étude de la Sainte Trinité reste tout de même une affaire non-clôturée.