Bien que l’Eglise ait une fin spirituelle, un sacrement du salut, elle ne peut mener à bien sa mission spirituelle  que si elle possède un certains nombres de moyens matérielles et économiques. Ainsi elle possède des biens temporels et les œuvres qu’elle gère pour pourvoir accomplir sa mission tant spirituelle que caritative. Pour éviter toute dérive et orienter ses biens à la finalité dont ils sont destinés – le salut des âmes – le législateur a élaboré les normes pour aider les personnes qui sont appelés à administrer ses biens.Ce cours s’articulera sur trois axes : axe canonique dans lequel il abordera les trois questions qui sont traitée dans le Livre V du code du droit canonique, à savoir, l’acquisition des biens, leur administration et leur aliénation, ainsi que les organes ecclésiaux de consultation, à la lumière des récents documents de la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique sur la matière; l’axe biblico-spirituel qui donne l’esprit et valeurs évangéliques avec lesquels la gestion dans l’Eglise se fait ; et enfin l’axe sociologique qui apporte des outils des sciences humaines dont les gestionnaires ecclésiaux peuvent bénéficier.  Le cours vise à donner aux étudiants une compréhension de base des dispositions canoniques fondamentales en ce qui concerne la gestion des biens et des œuvres dans l’Eglise, et leur fournir les outils complémentaires des sciences humaines dans le domaine de management des structures.


Le cours vise essentiellement à familiariser les étudiants avec les méthodes et les outils modernes nécessaires à la gestion d’un projet.